Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 09:09

On prend les mêmes et on recommence!

 

Une fois par an, ça devient un rituel, nous organisons un w.e entre potes pour gravir des cols à vélo.

 

C'est l'occasion de découvrir de superbes endroits, des régions sauvages et reculées, de passer des montagnes que nous ne connaissons pas et ainsi joindre l'utile à l'agréable avec nos bicyclettes préférées. 

 

L'année passée, nous avions organisé le tour du Mont Blanc, récit ici

 

Cette année, c'est sur les terres Helvètes que notre "festival" aura lieu. La Suisse est pour nous tous une véritable découverte.

 

Ses cols sont renommés pour faire partie des plus beaux et des plus élégants. Nous avons l'occasion de les apercevoir une fois par an à la télévision à l'ocasion du tour de Suisse avec les professionnels. Et c'est à chaque fois un énorme spectacle qui nous est offert.

Sauf que cette fois-ci, ce sera nous les acteurs.

 

Photos, et citations de choix, ... Action  !!!

Crédit photo: Julien Lantuejoul. GrimselPass, premier col de la journée. 12 km. 800 D+. 2165 m d'altitude. Une belle ascension pour une mise en jambe idéale qui annonce une journée dantesque. Julien nous déclarera: "Les gars j'ai les Watts, car j'ai mon cuissard qui me sert!"

Crédit photo: Julien Lantuejoul. GrimselPass, premier col de la journée. 12 km. 800 D+. 2165 m d'altitude. Une belle ascension pour une mise en jambe idéale qui annonce une journée dantesque. Julien nous déclarera: "Les gars j'ai les Watts, car j'ai mon cuissard qui me sert!"

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Voilà le genre de paysage que nous trouvons au sommet des cols. Vue imprenable sur les glaciers avec des dizaines de sommets à plus de 4000 mètres d'altitude aux alentours. Nous évoluons véritablement dans un décor de rêve.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Voilà le genre de paysage que nous trouvons au sommet des cols. Vue imprenable sur les glaciers avec des dizaines de sommets à plus de 4000 mètres d'altitude aux alentours. Nous évoluons véritablement dans un décor de rêve.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Les routes suisses nous donnent toujours un spectacle sensationnel. La haute montagne comme seul témoin d'une nature incroyable fragile et belle à la fois.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Les routes suisses nous donnent toujours un spectacle sensationnel. La haute montagne comme seul témoin d'une nature incroyable fragile et belle à la fois.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. SustenPass, deuxième col de la journée. 18 km. 1310 D+. 2259 m d'altitude. Un véritable bijou que ce SustenPass. Des cols comme je les aime

Crédit photo: Julien Lantuejoul. SustenPass, deuxième col de la journée. 18 km. 1310 D+. 2259 m d'altitude. Un véritable bijou que ce SustenPass. Des cols comme je les aime

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Les descentes se font tambour battant. Les routes sont propices à de belles pointes de vitesse au milieu de "quelques" motos.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Les descentes se font tambour battant. Les routes sont propices à de belles pointes de vitesse au milieu de "quelques" motos.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Oui Oui !!! C'est bien par là qu'on passe, on ne rêve pas !!!

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Oui Oui !!! C'est bien par là qu'on passe, on ne rêve pas !!!

Crédit photo: Julien Lantuejoul. OberalPass. 16 km. 950 D+. 2044 m d'altitude. Un peu plus facile que les précédents. Ca reste une très belle ascension au milieu d'alpages typiques du pays.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. OberalPass. 16 km. 950 D+. 2044 m d'altitude. Un peu plus facile que les précédents. Ca reste une très belle ascension au milieu d'alpages typiques du pays.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Avant la dernière grimpée de la journée, nous ne sommes plus que deux à nous présenter au pied du col du FurkaPass. Ce qui en dit long sur les difficultés cumulées de la journée. Ici avec Yann N. l'équipier de toujours.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Avant la dernière grimpée de la journée, nous ne sommes plus que deux à nous présenter au pied du col du FurkaPass. Ce qui en dit long sur les difficultés cumulées de la journée. Ici avec Yann N. l'équipier de toujours.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. FurkaPass, un des trois cols les plus dur du pays Suisse. 13 km. 2429 m d'altitude. Ce col mérite bien son surnom! C'est un véritable chantier. Là haut, la vue sur la source du Rhône et ses glaciers sont imprenables. Nous sommes entourés de sommets à plus de 4000m.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. FurkaPass, un des trois cols les plus dur du pays Suisse. 13 km. 2429 m d'altitude. Ce col mérite bien son surnom! C'est un véritable chantier. Là haut, la vue sur la source du Rhône et ses glaciers sont imprenables. Nous sommes entourés de sommets à plus de 4000m.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Nous on descend par la gauche, et au début de journée nous sommes montés au GrimselPass par les routes qui montent à droite. Quel spectacle !

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Nous on descend par la gauche, et au début de journée nous sommes montés au GrimselPass par les routes qui montent à droite. Quel spectacle !

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Le lendemain, pour le 2e journée, nous gravissons le célèbre NuferenPass. 13 km. 2480 m d'altitude. Les jambes sont un peu lourdes au démarrage mais très vite, les pentes du NuferenPass vont débloquer la situation. Là haut, nous sommes quand même à presque 2500 m

Crédit photo: Julien Lantuejoul. Le lendemain, pour le 2e journée, nous gravissons le célèbre NuferenPass. 13 km. 2480 m d'altitude. Les jambes sont un peu lourdes au démarrage mais très vite, les pentes du NuferenPass vont débloquer la situation. Là haut, nous sommes quand même à presque 2500 m

Crédit photo: Julien Lantuejoul. 2e col de la journée. Sans doute un de mes plus beaux souvenirs du w.e : la via Tremolla pour grimper le col du Saint Gothard. " Des pavés, des vieilles bagnoles, des cyclistes qui sortent des voitures, ca sent le tour des années 20 " dixit Yann N. Non sans rire, j'ai particulièrement aimé cette ascension en pavés. Il y avait quelque chose de mythique. L'histoire du vélo s'écrit sur ce genre d'endroit.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. 2e col de la journée. Sans doute un de mes plus beaux souvenirs du w.e : la via Tremolla pour grimper le col du Saint Gothard. " Des pavés, des vieilles bagnoles, des cyclistes qui sortent des voitures, ca sent le tour des années 20 " dixit Yann N. Non sans rire, j'ai particulièrement aimé cette ascension en pavés. Il y avait quelque chose de mythique. L'histoire du vélo s'écrit sur ce genre d'endroit.

Crédit photo: Julien Lantuejoul. No comment !

Crédit photo: Julien Lantuejoul. No comment !

Col du saint Gothard - 14 km - 2108 m d'altitude

Col du saint Gothard - 14 km - 2108 m d'altitude

Au terme de ce w.e nous comptabilisons 276 km et 7805 D+.

 

Je garderais, je pense, longtemps certaines images dans ma tête tellement les paysages étaient extraordinaire. 

 

Vivement la prochaine !

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

JPB 21/07/2016 18:05

Dommage qu'on ne "sente" pas l'accent suisse ...

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -